Print Friendly, PDF & Email

Le marché du carbone européen – Résultats et évolution

Le fonctionnement du marché carbone européen va fortement évoluer le 1er janvier prochain par l’arrivée de la phase IV. Il est donc pertinent d’analyser quels sont les points clefs à retenir à ce jour.

Eléments à retenir de l’évolution 2019 du marché carbone européen

L’étude réalisée par un consortium européen, dont l’Institute for Climate Economics, met en évidence 10 informations:

  1. Les émissions des secteurs concernés par l »EU ETS ont baissé de 4 % entre 2017 et 2018. Cette diminution est surtout imputable au secteur de la production d’électricité (-5,7 %), tandis que les émissions industrielles n’ont diminué que de 0,7 %. A noter que la diminution des émissions du secteur électrique est surtout imputable au développement des énergies renouvelables.
  2. L’intensité carbone, ou facteur d’émission, de l’électricité a diminué en 2018. La baisse est de 25 % depuis 2005. Cette conclusion est confirmée par une autre étude publiée récemment par Ernst & Young.
  3. Fin 2017, les émissions absolues de l’ensemble des secteurs ont baissé de 26,4 % par rapport à 2005, dépassant d’ores et déjà l’objectif de – 20 % fixé pour 2020.
  4. Le nombre de quotas en excès reste important. Il est équivalent à une année d’émissions.
  5. 2018 est la deuxième année où l’industrie a reçu moins de quotas que ses émissions. L’allocation gratuite en 2018 a couvert 96,5 % des émissions industrielles. Pour rappel, les règles d’allocation pour la phase IV (2021 – 2030) vont réduire fortement les allocations gratuites.
  6. L’augmentation du prix de la tonne de CO2 depuis 2018 a conduit à favoriser les centrales au gaz au détriment des centrales au charbon.
  7. Le prix de la tonne de CO2 reste trop faible pour soutenir le déploiement des nouvelles technologies bas carbone. A titre d’exemple, la production d’hydrogène par électrolyse nécessite un coût de la tonne de CO2 +/- 60 €.
  8. Les prévisions annoncent une hausse à court-terme du quotas. Le prix annoncé pour 2030 se situe dans la fourchette 18 – 35 €.
  9. Les revenus des enchères de quotas ont rapporté 14 MM€ en 2018 aux Etats membres, soit une augmentation de 150 % par rapport à 2017.
  10. Enfin, le marché est devenu beaucoup plus volatil.

En savoir plus

Marché carbone